Découvrir un genre : Thalictrum

Originaire des terrains frais et ombragés des zones montagneuses de l'hémisphère nord (sous-bois, bord de ruisseau, prairies humides), le genre Thalictrum regroupe plus de 120 espèces de plantes vivaces. La plupart possède des feuilles profondément divisées, parfois bleutées, composées de folioles lancéolées et dentées.

Au jardin d'ornement, le pigamon est apprécié pour ses fleurs mousseuses dans les teintes de rose, lilas, violet ou blanc, son feuillage d'allure délicate et son port élancé et gracieux.

Au point de vue paysager, nous planterons des Thalictrum afin d'alléger le port lourd des arbustes, créer un effet brouillard en lisière ou plus subtilement installer des contrastes de fleurs ou de feuillages.

Plantes compagnes : Hosta, Anemone, Leucanthemella, Miscanthus, Molinia arundinacea, Cotinus, rosier...

le genre Thalictrum

Un peu de botanique

La famille des Renonculacées regroupe près de 50 genres réparties dans les zones froides et tempérées des deux hémisphères. Du latin rana (grenouille), les plantes appartenant à cette famille ont toutes un point commun, celui d'aimer l'eau.

En savoir davantage sur la famille des Ranunculaceae

Dans nos jardins, nous pouvons trouver, (avec surprise !) de nombreuses plantes issues de cette famille. Citons les genres suivant : Ranunculus, Helleborus, Aquilegia, Anemone, Aconitum, Delphinium, Clematis, Nigella , Pulsatilla, Hepatica, Trollius, Cimififuga...

Culture et entretien des Thalictrum

Leurs origines botanique nous renseignent sur leur mode de culture. Ils apprécient la fraicheur, un sol graveleux, humifère frais mais non détrempé, l'ombre légère. Ils détestent les situations chaudes et sèches*, les vents desséchants, la concurrence des racines.

Dotés d'une bonne rusticité, les Thalictrum apprécient toutefois être cultivés en situation de rocaille, un excès d'humidité en hiver pouvant leur être fatal. (**)

Entretien : taille des tiges défleuries à la fin de l'automne. Apport d'un compost de feuilles au printemps après la reprise de végétation.

(*) Deux espèces tolèrent le sec et les situations chaudes : T. flavum, T. aquiligifolium

(**) Bien qu'appartenant à la famille des Renonculacées, ils apprécient davantage une bonne hygrométrie (été humide) qu'un sol humide. Dans les zones de montagne dont ils sont issus, le couvert nuageux maintient une forte hygrométrie, une humidité qui leur permet de croître même en pente rocailleuse.

Voir 1 - 7 of 7 plantes
OK

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies similaires, y compris de partenaires tiers pour la diffusion de publicité ciblée et de contenus pertinents au regard de vos centres d'intérêts. 

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. En savoir plus