Vivaces pour le soleil et un sol sec et pauvre

Un jardin sans arrosage est possible et les plantes que nous vous avons sélectionnées résistent à la sécheresse estivale.

Origine des vivaces adaptées à un sol sec et pauvre

Les milieux naturels dont elles sont issues nous renseignent sur leurs exigences culturales. Elles doivent s'adapter à des étés chauds et arides, à des hivers et à des printemps frais et humides. Les sols lourds, argileux et ... humides durant l'hiver sont bien évidemment à proscrire. De même que le sols riches qui induiraient un développement disgracieux, ou, plus grave, une apparition de pourriture racinaire.

Les plantes vivaces pour un sol sec et pauvre ont une prédilection pour les terres légères, graveleuses, bien drainées en hiver. Elles trouvent naturellement leur place dans le jardin de rocaille ou dans le jardin sur gravier. Leur peu d'appétit les destine, aussi, à une culture en pot, jardinière, auge, murets de pierre sèche. La plupart sont pour une culture en plein soleil; l'ombre sèche faisant l'objet d'un classement distinct.

Ces plantes sont souvent issues du milieu méditerranéen, des zones côtières d'Europe, d'Afrique ou de l'est de l'Amérique du Nord (Californie). De ce fait, leur rusticité variable selon les espèces, de la zone 9 à la zone 7, dépendra de beaucoup de leur condition de culture.

Un parfum de garrigue dans mon jardin ! Thymus, LavandulaOriganum ... s'y développeront correctement et sont adaptés pour survivre à la sécheresse. Les graminées ont également leur place dans un jardin sec. Stipa, Festuca lui apporteront légèreté et lumière, Eragrostis et Muhlenbergia, des effets de couleurs chaleureux.

Au point de vue paysager, l'association de plantes issues du même milieu géographique, permet de reproduire, sans se tromper, des scènes harmonieuses.

Culture dans un terrain sec

Si par nature, votre terre est pauvre et caillouteuse, l'adaptation de ces plantes ne posera aucun soucis. Vous pouvez préparer un mélange de plantation à part égale de terre de jardin, de sable grossier et d'un bon terreau horticole. Les plantes xérophyles, adaptées au milieu sec, ont pour la plupart un système racinaire puissant. soit sous la forme d'un vaste chevelu racinaire, soit par la formation de racines pivotantes profondément ancrées. Il convient, alors, de bien décompacter, en profondeur et en largeur, le trou de plantation. Pioche, piolet et barre à mine peuvent être nécessaires !

Si vous souhaitez installer un jardin méditerranéen dans une terre franche, le premier point est de vérifier l'acidité de votre sol. En effet, la plupart des vivaces ou des graminées pour un sol sec affectionnent davantage une terre faiblement acide à alcaline. On augmentera, simplement, la proportion d'éléments drainants lors de la préparation du mélange de plantation avec l'ajout, si nécessaire, d'amendements calciques en sachant que dans un sol riche leur croissance peut être vigoureuse, inharmonieuse et leur longévité diminuée.

Beaucoup de ces plantes ont un feuillage succulent ou un port en coussin. Un sol bien drainé ne suffit pas à la réussite de leur culture ! Une protection par la pose d'un petit lit de gravier au collet de la plante sur une épaisseur de 3 cm procure une meilleure aération et suffit, dans bien des cas, à résoudre le passage délicat des hivers froids et humides.

Le cas du paillage organique. La plupart de ces plantes souffrent d'un excès d'humidité en hiver et d'un sol trop riche. On évitera l'emploi des mulchs organiques pour leur préférer un paillage minéral sur une épaisseur de 3-4 cm (gravier 8 / 15 mm). A la suite des tailles ou des floraisons, micro-boutures et graines pourront facilement s'implanter et un début de naturalisation s'opérer...

Et du paillage plastique. Pour la le jardin d'amateur, la plantation sur bâche plastique est un non-sens agronomique.

Un jardin sans arrosage

Sous climat sec (bassin méditerranéen, bord de mer...) la plantation aura lieu préférentiellement à l'automne; les jeunes plantations profitant des pluies hivernale et du début du printemps pour s'enraciner avant la sécheresse estivale. Les plantations effectuées au printemps seront davantage surveillées. Quelques arrosages pourraient être nécessaires la première année de culture.

Et conséquemment, un arrosage automatique, par aspersion, goutte çà goutte ou gaine suintante peut être néfaste à vos cultures de plantes vivaces pour sols secs et pauvres par le développement de pourritures racinaires ou foliaires.

Pour conclure, réaffirmons que pour réussir son jardin, il faut simplement choisir ses futures plantes en fonction de ses conditions de culture, de la nature du terrain aux conditions climatiques. Pour vous aider, nous vous invitons à utiliser notre moteur de recherche avancée, la bonne plante au bon endroit et à parcourir notre dossier consacré au jardin sur gravier.

Voir 1 - 12 of 232 plantes
OK

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies similaires, y compris de partenaires tiers pour la diffusion de publicité ciblée et de contenus pertinents au regard de vos centres d'intérêts. 

Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. En savoir plus